Nathalie Moga

Nathalie Moga est née en 1986 à Strasbourg

Voir ses oeuvres

Nathalie Moga peint de façon instinctive, sans croquis ni modèle, avec pour sujet de prédilection la femme : forte, expressive, effrayante et mystique. Son travail constitue une recherche autour de l’identité du genre et renverse l’image verrouillée du physique féminin par une représentation allant jusqu’à la distorsion des formes, leur transformation. Paillettes, maquillages outranciers, strass, viennent se poser sur des visages durs et mettent en évidence les injonctions à « se décorer ». L’embellissement superficiel ne parvient pas à masquer les troubles de l’âme, les émotions, l’humanité. Le côté ingénu et léger de la femme, survendu, érigé en norme, en devient impossible. Les mutations des membres, leur côté animal parfois, sont des symptômes psychosomatiques des sentiments et de l’état d’esprit. Quand le paraître est submergé par l’être, une certaine réalité éclate.

Nathalie Moga est une peintre autodidacte née à Strasbourg, en 1986, d’une mère d’origine afghane et d’un père roumain, tous deux réfugiés politiques en France dans les années 1980. Après avoir travaillé en tant que journaliste entre Paris et New York, l’artiste expose pour la première fois dans sa région natale en mars 2018, à la Maison Romane de Rosheim, une tour médiévale construite en 1154. Elle a participé à plusieurs expositions collectives, notamment pour le LadyFest Strasbourg, un événement artistique féministe et LGBTQ+.