DECONINCK Nicolas

— Voir ses oeuvres —

Nicolas Deconinck a grandi dans les quartiers de banlieue parisienne. Installé à Paris et Berlin, il fut, tour à tour, Professeur d’Arts Appliqués, décorateur de spectacles, artiste peintre et auteur pour la télévision.

Une vie de bohème qui l’emmena jusqu’en Alsace, où il a écrit son premier roman : « Les Yeux d’Iris »

Autodidacte assumé, il s’est exprimé sur différents supports et sur différentes périodes.

Auteur et comédien, il participa à la création du groupe de vidéastes « Les Intermythos », avec Blanche Gardin ( avec qui il vécut et se maria) et Ali Arhab ; une troupe qui trouva sa place sur Canal + et Comédie, du Vrai Faux Journal au Grand Journal, jusqu’à une série d’émissions « Ligne Blanche » et le « Jamel Comedy Club ».

Artiste peintre, il exposa dans plusieurs galeries parisiennes, de Saint-Germain des-Prés, chez Mr Catoni, « The Connoisseur’s », à la rue Quincampoix, chez Odile Van Bey, et surtout à l’Art Brut, café ouvert initialement par les « Chats Pelés », plasticiens et musiciens, plus connus sous le nom des « Têtes Raides ».

Décorateur scénique, il travailla notamment pour le décor de la danseuse japonaise Kaori Ito, « Noctiluque ». Jamel Debbouze fut également l’un de ses commanditaires pour orner l’entrée de son théâtre, Boulevard Bonne Nouvelle.

Inspirées de nombreux voyages tant mobiles qu’immobiles, les « Favelas » représentent des constructions faites de matériau rudimentaire tel que le carton, apprêtées, peintes avec des pigments et finalisées à la peinture à l’huile.

Un amas de maisons superposées les unes sur les autres, où l’œil, habitué à suivre un plan ou une ligne, un chemin tout « tracé », se perd dans la multitude des cases sédentaires. L’œil devient nomade. Il cherche, voyage, déambule dans un monde fragile, au milieu de ces strates empiriques, sociales, à l’image de nos pensées qui s’accumulent, construisant, au fil des connaissances, un savoir sacré.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut